LL.D., A.R.C.., O.S.A. Canadien, 24 septembre 1904–28 janvier 1974
« Faut-il que l'artiste éprouve, tel le marcheur sur la corde raide figée dans une attitude semblable au rêve, toujours conscient du gouffre sous lui, faut-il qu'il éprouve à la fois l'ivresse et l'inquiétude? L'artiste est forcément conscient de l'état de tension dans lequel il a travaillé quand il se sent soudainement soit allégé devant le travail bien fait, soit profondément découragé devant l'échec. Aucune trêve possible dans cette lutte sans merci. » Goodridge Roberts, 1953

Goodridge Roberts est né à la Barbade, où ses parents étaient en vacances, le 24 septembre 1904. Roberts est un peintre canadien principalement connu pour ses représentations des champs et des collines du Québec. Il a étudié à l'École des beaux-arts de Montréal de 1923 à 1925, et pendant sa première année il y a gagné tous les prix. En 1926, il part pour New York, où il étudie à la Art Student League. Il retourne à Fredericton en 1929 et, pendant un an, il travaille comme dessinateur au service forestier provincial. En 1930, il déménage à Ottawa. Il met sur pied un cours d'art à l'Ottawa Art Association où il expose ses œuvres, et fonde une école d'art d'été près de Wakefield, dans la vallée de la Gatineau. Roberts passe ses étés à peindre dans plusieurs régions de l'Est du Canada, notamment dans la Baie Georgienne, dans les Laurentides, dans les Cantons de l'Est et dans Charlevoix.

 

En 1932, Roberts expose pour la première fois en solo au Club des Arts de Montréal. Il devient le premier artiste résident de la Queen's University, en 1933, et il se marie la même année. Quatre ans plus tard, il emménage à Montréal et avec Ernst Neumann, il fonde la Roberts-Neumann School of Art. En 1938, sa première exposition majeure est tenue chez W. Scott and Sons à Montréal et il devient membre fondateur du Groupe de l'Est de la Société d'art contemporain. L'année suivante, il devient membre en règle de la Société d'Art Contemporain. Il enseigne à l'Art Association of Montreal pendant presque toute une décennie, à l'exception d'une interruption de deux ans au cours de la Deuxième Guerre mondiale, alors qu'il est en Angleterre à titre de peintre de guerre officiel. Il est élu membre de la la Société Canadienne de l'Aquarelle ainsi que de la Canadian Society of Graphic Art. En 1953, Roberts obtient une bourse d'études lui permettant d'aller peindre en Europe, où il passe quelques mois à Paris, en Italie et sur la Côte d'Azur. Il est élu membre de l'Académie royale des arts du Canada en 1956 et en 1959, il est le premier artiste en résidence à l'Université du Nouveau-Brunswick.

 

De 1960 à 1974, Roberts continue d'exposer à divers endroits, dont notamment au Musée des beaux-arts du Canada, à la Galerie d'Art Beaverbrook, au Musée des beaux-arts de Montréal, à la Tate Gallery et au Commonwealth Institute de Londres, ainsi qu'au Pavillon du Canada lors de l'Expo 67. Plusieurs expositions individuelles lui sont aussi consacrées dans des galeries privées d'un bout à l'autre du Canada. En 1969, le Musée des beaux-arts du Canada lui consacre une rétrospective, un grand honneur pour un artiste toujours vivant. Il reçoit l'Ordre du Canada la même année.

 

Il décède à Montréal à l'âge de 69 ans. Suite à son décès, une rétrospective de son œuvre est présentée par la Collection McMichael d'art canadien de Kleinburg, en Ontario.

 

Lire davantage

Learn