BlogSeptember 6, 2009

Paul Vanier Beaulieu - Communiqué de presse

Exposition Paul Vanier Beaulieu

Du 12 au 26 septembre, 2009

MONTRÉAL, QC ­

La Galerie Walter Klinkhoff a le plaisir de vous informer qu’elle présentera dans ses propres locaux, du 12 septembre au 26 septembre inclusivement, une exposition mettant en vedette un artiste canadien très bien connu à l’échelle internationale, le Montréalais d’origine Paul Vanier Beaulieu (1910-1996). À cette occasion, la Galerie y exhibera quelque quarante des plus grandes œuvres de l’artiste appartenant à des particuliers. Il s’agit d’une chance vraiment unique pour les amateurs d’art de venir admirer de magnifiques peintures qui nous sont prêtées par divers collectionneurs du Canada.

 

Paul Vanier Beaulieu a été le premier artiste contemporain canadien à se faire acheter une toile par le Musée national d’art moderne de Paris en 1951. En 1953, ce fut au tour du Musée national des beaux-arts du Québec de devenir la première institution à faire l’acquisition d’un recueil de poèmes satiriques intitulé Ô visage, écrit par Jean-Louis Vallas et comportant 33 esquisses de Paul Vanier Beaulieu. Quant au Musée des beaux-arts de Montréal, il s’est porté acquéreur de sa première peinture de Paul Vanier Beaulieu également en 1953. Parmi les collectionneurs privés et publics d’œuvres d’art de Paul Vanier Beaulieu au Canada, il convient de mentionner la société Power Corporation du Canada, le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée national des beaux-arts du Québec et le Musée des beaux-arts de l’Ontario.

 

Paul Vanier Beaulieu a commencé à développer son intérêt pour les arts à l’école secondaire. Après avoir étudié pendant un certain temps à l’École des beaux-arts de Montréal sur la rue Saint-Urbain et travaillé comme illustrateur commercial pendant quelques années, l’artiste a décroché un emploi de serveur au fort populaire restaurant Le lutin qui bouffe, sur la rue Saint-Grégoire, qui se targuait d’avoir une clientèle fortunée et où le propriétaire lui a permis d’accrocher ses toiles sur les murs. En 1938, grâce aux généreux pourboires qu’il avait reçus et mis de côté ainsi qu’aux quelques peintures qu’il avait vendues, Paul Vanier Beaulieu est parti pour Paris où il a loué un studio dans le quartier du Montparnasse, le paradis de la vie artistique de Paris, à quelques coins de rue seulement des légendaires cafés Le Dôme et La coupole fréquentés par des artistes comme Pablo Picasso, Alberto Giacometti de même que par les vrais férus et mordus d’art.

 

Quand Paris a été occupée par les Allemands en 1939, Paul Vanier Beaulieu, alors considéré comme un citoyen britannique, a été arrêté et interné, à Saint-Denis, dans un camp de 2 000 prisonniers, dont 160 étaient des Canadiens et où il est demeuré pendant quatre ans, soit jusqu’à la libération de Paris. Même si, essentiellement, il a passé les 25 années qui ont suivi à Paris, son frère Gérard faisait la promotion de ses œuvres à Montréal et avait réussi à négocier une entente d’exclusivité avec la Galerie Dominion de Montréal, ce qui assurait à Paul Vanier Beaulieu un revenu modeste, mais suffisant pour lui permettre de faire face à ses besoins financiers et de demeurer en France où il pouvait continuer de peindre sans avoir à se soucier de se trouver en emploi de tous les jours.

 

Frappé par le mal du pays en 1973, Paul Vanier Beaulieu est revenu au Québec et s’est acheté une petite maison à Saint-Sauveur-des-Monts où il a poursuivi l’exercice de sa profession d’artiste-peintre et la tenue d’expositions de ses œuvres. Fait unique et étonnant, parmi tous les marchands d’objets d’art, il n’y a que la Galerie Walter Klinkhoff qui, tous les ans, et ce, depuis plus de trois décennies, organise, généralement à l’occasion de la rentrée, pendant deux semaines, une exposition sans but lucratif d’œuvres d’art mettant en valeur un artiste de renom. Encore une fois, la Galerie Walter Klinkhoff vous donne, cette année, une occasion exceptionnelle de venir découvrir ou redécouvrir les œuvres magistrales de Paul Vanier Beaulieu du 12 au 26 septembre. Les heures d’ouverture sont de 9 h 30 à 17 h 30 du lundi au vendredi et de 9 h 30 à 17 h 00 le samedi (fermée le dimanche).

 

À titre informatif, la Galerie Walter Klinkhoff est située au 1 200, rue Sherbrooke Ouest, entre les rues Drummond et Stanley, à quelque 50 mètres de l’hôtel Ritz Carlton. La station de métro la plus près est la station Peel. Enfin, notez que vous pourrez voir en ligne l’exposition de Paul Vanier Beaulieu à compter du 12 septembre en vous rendant à www.klinkhoff.com. Pour plus de renseignements, communiquez sans hésiter avec la Galerie, soit par courriel à info@klinkhoff.com, soit par téléphone au (514) 288-7306.

293 
of 386

Add a comment

Add a comment