Bloguele Septembre 17, 2019

Un mot de la collectionneuse

Propriété d'une éminente collection en provenance de la Colombie-Britannique

 

J'avais commencé par acquérir une petite œuvre d'art afin de marquer chaque étape scolaire que je complétais, ainsi que chaque obtention de bourse d'études. À titre d'exemple, ma toute première acquisition auprès de The Art Emporium s'agit d'un joli croquis de Clarence Gagnon que j'avais acheté en 1973 afin de marquer l'obtention de mon doctorat. 

 

En effet, cette notion de « récompense » est au cœur de chacune de mes acquisitions d'envergure. À chaque fois que j'étais promue à un nouveau poste ou que je recevais une récompense financière de taille, je célébrais en achetant, soit une, ou quelques pièces d'art.

 

Je n'avais pas de stratégie précise, par exemple de collectionner des œuvres du Groupe des sept ou d'autres catégories d'artistes. Je visitais tout bonnement les galeries et en l'espace de quelques minutes, je ciblais l'œuvre (voire les œuvres !) avec laquelle je souhaitais vivre au quotidien. Certaines couleurs m'attiraient, comme certaines pièces me réconfortaient ou me réjouissaient. Je ne souhaitais en aucun cas me sentir défiée ou provoquée, car je vivais ce type d'expérience très fréquemment dans mon quotidien professionnel. Toutes mes pièces acquises auprès des Klinkhoff me furent expédiées directement à ma résidence de Greenwich (ma demeure principale à l'époque), tout comme celles achetées à The Art Emporium, d'ailleurs.

 

Je souhaite augmenter mon soutien auprès de quelques membres de ma famille ainsi que certaines œuvres caritatives qui me sont chères - dès à présent -, et non pas lorsque j'en serai à « casser ma pipe ». Je n'aurais pas pu poursuivre des études universitaires tout court si ce n'était de multiples bourses et subventions que j'ai obtenues. Je veux donc accroître mon soutien en particulier à une bourse que j'ai mise sur pied à mon alma mater. Bien que fort compétents, mes exécuteurs n'ont pas d'expérience significative en matière de vente d'œuvres d'art. Je me retrouve donc à être la meilleure exécutrice pour cette tâche, comme j'ai toujours été la « courtière » de ma famille.

 

Ayant assisté à bon nombre de ventes aux enchères d'art à titre d'observatrice, j'en suis rapidement venue à la conclusion que cette option ne serait jamais sensée pour moi. J'avais besoin d'un « partenaire » de première ligne avec qui travailler afin de vendre ce type d'actif fort particulier et j'ai eu beaucoup de chance en trouvant rapidement la meilleure équipe possible - la famille Klinkhoff. 

—  Collectioneuse d'art, Colombie-Britannique, Canada

 

Pour visonner les œuvres de cette collection, prière de cliquer le lien ci-dessous:

Visonnez les œuvres d'une éminente collection de la Colombie-Britannique

Toutes les œuvres sont sujettes à la vente préalable.

 

33 
de 386

Add a comment

Ajouter un commentaire