Bloguele Septembre 17, 2019

Une collection examinée avec soin

La galerie Alan Klinkhoff présente une vente d’œuvres issues d’une importante collection d’art britanno-colombienne
Une collection examinée avec soin

La galerie Alan Klinkhoff présente une vente d'œuvres issues d'une importante collection d'art de la Colombie-Britannique.

Il s'agit pour nous d'un honneur de célébrer la croissance soutenue de la Galerie Alan Klinkhoff avec une exposition-vente d'une excellente collection - très personnelle - d'art canadien qui nous a été consignée par une ancienne cadre de la haute direction d'une multinationale, qui vit sa retraite à Vancouver. La collection ainsi que l'histoire de sa propriétaire offrent non seulement une rare occasion d'acheter de l'art de grande qualité, mais servent également de prélude à l'expérience personnelle d'achat et de vente d'œuvres de cette tête dirigeante, à la fois intelligente, érudite et couronnée de succès qui, comme moult cadres dirigeants accomplis que nous avons eu la chance de servir, est capable de prendre des décisions esthétiques et commerciales avec logique et efficacité.

Nous avons parachevé cette excellente collection d'autres occasions d'acquisition : d'importantes et excellentes œuvres d'art que nous offrons à la vente, en provenance d'autres collections distinguées.

Beaucoup d'encre coule au sujet des défis rencontrés par les femmes dans le milieu des affaires et, bien sûr, dans le monde des arts visuels. Dans les années 1970, au sein d'une multinationale du secteur technologique, notre cliente a connu tous les défis imaginables. En effet, nous pouvons affirmer à coup sûr qu'elle a été pionnière et a changé les règles du jeu pour celles qui ont sillonné un pareil chemin. Au début de sa carrière au Canada, notre collectionneuse a occupé des postes de ventes et de mercatique à travers les trois principales régions économiques du pays. Cette expérience l'a menée à obtenir le poste de directrice nationale d'un important secteur de la compagnie pour laquelle elle œuvrait alors. Elle fut la première femme canadienne à occuper plusieurs des postes auxquels elle a été élue au cours de sa carrière. Le parcours professionnel qui a conduit sa mobilité ascensionnelle a entre autres compris un transfert à Paris et mené à un mandat spécial qui lui a permis d'apprécier les complexités que comporte la transigeance à travers diverses cultures en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. À son retour en Amérique du Nord, notre collectionneuse a accepté un poste à titre de vice-présidente des services gestionnaires en Amérique latine qu'elle a occupé pendant quatre ans. Avant de prendre sa retraite, elle avait le titre de vice-présidente des ressources humaines à travers les Amériques. Elle compte à son actif plus d'une douzaine de délocalisations.

Winnipegoise d'origine et récipiendaire de la médaille de bronze du Gouverneur général à l'occasion de sa diplomation de l'école secondaire, notre cliente écrivit récemment que « pas une seule journée ne passe sans que je sois sciemment reconnaissante de la splendide éducation qui m'a été offerte par les écoles publiques, ainsi que l'Université, du Manitoba ; elles m'ont si bien préparée pour une vie remplie d'apprentissages ». En expliquant les motifs qui l'ont mené à entreprendre la vente de sa collection d'art, elle rajouta : « Je n'aurais jamais pu poursuivre des études universitaires sans les diverses bourses qui m'ont été octroyées. Je souhaite donc accroître mon soutien, notamment à la bourse que j'ai mise en place à mon alma mater. »

Bachelière ès arts (avec mention d'honneur) en Français et Études classiques, récipiendaire d'une médaille d'or du département d'Études classiques (1965), maître ès arts (1966) et docteure ès arts (1972) de l'Université du Manitoba en Littérature française, notre collectionneuse a également bénéficié de nombreuses bourses plénières qui lui ont permis de poursuivre des études au pays ainsi que dans l'Hexagone. Ses exploits ont contribué au développement des sciences humaines tout comme à la résolution de problèmes complexes dans le monde contemporain des affaires, incluant les entreprises technologiques.

Avec raison, les collectionneurs d'art se demanderont sans doute pourquoi nous relatons cette panoplie de détails. La réponse est à trouver, du moins en partie, en cela que, bien qu'ayant acquis des œuvres auprès de la galerie Walter Klinkhoff à la fin des années 1990, notre collectionneuse partageait son temps entre Greenwich, au Connecticut, et Vancouver. Les échanges s'effectuaient généralement par courrier et par téléphone, et les livraisons étaient prises en charge par des compagnies spécialisées en transport d'œuvres d'art, généralement de Montréal vers Greenwich. Elle nous a gracieusement offert quelques précieux paragraphes à travers lesquels elle détaille son processus décisionnaire dans l'achat d'œuvres d'art, ainsi que comment et pourquoi elle en est venue à la décision de se départir de sa collection et de nous députer, Jonathan, Craig, Helen et moi, à en réaliser la vente.

Bien que notre collectionneuse témoigne de quelques qualités que nous avons constatées parmi bon nombre de cadres dirigeants, elle est l'unique jusqu'à présent à avoir couché sur papier son approche en collectionnant l'art ; ses intentions de vente ; ses motivations ; et ses procédés. Ainsi qu'il était à prévoir d'une personne ayant accompli d'importantes réalisations, elle communique son approche en toute limpidité. Nous retenons un critère en particulier auquel elle soumettait ses choix ; sans l'énumérer spécifiquement, notre cliente sous-entend que lorsqu'elle choisit de faire l'acquisition d'œuvres importantes, elle fait appel à des galeries traditionnelles qui jouissent d'une excellente réputation. Étant Winnipegoise, la Upstairs Gallery fondée par Faye Settler était une galerie fiable et évidente pour ce type d'achat. Ayant demeuré à Vancouver, l'Art Emporium de Torben Kristiansen était un choix tout aussi idoine pour elle. Et lorsqu'elle se trouvait dans la région métropolitaine de Toronto pour le travail, notre cliente recourait aux bons soins des galeries Kinsman Robinson et la galerie Libby's, également d'excellentes galeries et qui plus est, garantes d'intégrité. En ce qui a trait à la Galerie Walter Klinkhoff, notre cliente nous écrivit dans un échange que ses plus anciens souvenirs de la galerie familiale d'origine remontent aux premières années au sein de l'entreprise qui l'a vue monter, alors qu'elle vivait à Montréal et y gagnait près de 14 000 $ par année. Elle se disait « […] inspirée par ce qui était exposé dans vos vitrines alors que je marchais de la Place Ville-Marie sur Sherbrooke, jusqu'à mon appartement à Haddon Hall. Je me souviens bien d'un petit tableau en particulier… Je crois qu'il s'agissait d'un Robinson. » Aujourd'hui, elle constate « […] à quel point il est opportun que ma collection se retrouve là où bon nombre des pièces qui la composent furent achetées. Nous avons, pour ainsi dire, bouclé la boucle. »

Depuis des décennies, nous prodiguons le conseil suivant à nos collectionneurs, qu'ils soient novices ou vétérans : « Tenez-vous-en aux galeries réputées ». Parmi les meilleures galeries réputées, l'on trouve des œuvres de qualité, authentiques et qui plus est, offertes à prix raisonnable et compétitif. Les galeries de qualité offrent une sélection soigneusement contrôlée d'œuvres d'art, chacune présentée avec la recommandation d'en faire l'achat si elle plaît.

En acquérant d'importantes œuvres auprès de galeries réputées, notre cliente s'attend à ce que ses acquisitions constituent des actifs qui à l'avenir pourront être monnayés afin de financer ses objectifs philanthropiques et familiaux.
 
 
Le passage du temps et les événements survenus depuis la fin des années 1990 lorsqu'elle achetait ses œuvres auprès de la galerie Walter Klinkhoff ont naturellement embrumé les souvenirs des conversations entretenues à l'époque. Cela étant, il faut dire que pour un cadre dirigeant de sa stature, notre cliente n'a pas choisi la galerie Alan Klinkhoff à titre d'intermédiaire de manière fortuite. Elle a choisi de nous mandater pour notre proposition de mise en marché, nos plans financiers efficaces, une approche opérante sur le plan budgétaire ainsi qu'une transparence inégalée. Nous sommes honorés de sa confiance, et impatients de transférer l'intendance de ces excellentes œuvres d'art à d'autres amis estimés et clients de la troisième génération de notre famille dans le marché de l'art.

Le processus décisionnel de notre cliente sert d'une remarquable introduction, pour les propriétaires d'importantes œuvres d'art comme pour les individus désireux d'en acquérir. C'est pour cette raison que nous avons élu de partager quelques-unes de ses pensées, dans ses propres mots.

Nous encourageons vos achats. 
 
Sincèrement vôtres,
Jonathan, Craig, Helen et Alan Klinkhoff

Consultez les œuvres d'art composant cette vente en suivant le lien
sur 416

Add a comment

Ajouter un commentaire
Close