« On peut comparer la nature à un cadre (le cadre de la vie). Elle est la bordure autour des frontières de l'expérience. Si nous continuons à considérer uniquement le cadre de la nature et non le contenu émotif, nous n'avons alors rien gagné ni utilisé le langage du peintre de façon valable. L'art vient davantage du caractère et de la personnalité que de la théorie et de l'imitation de la nature. » Fritz Brandtner, fin des années 60

Fritz Brandtner est né à Danzig, en Allemagne, en 1896. Il émigre au Canada en 1928 et s'installe à Winnipeg, où il présente une exposition solo dans les mois suivant son arrivée. Il y travaille comme artiste commercial, muraliste et décorateur scénique. C'est aussi à cette période qu'il fait la rencontre de Bertram Brooker, LeMoine FitzGerald, Caven Atkins et Philip Surrey. Puisque que Brandtner ne connaissait pas un grand succès au sein de la scène artistique Winnipegoise, Fitzgerald lui conseille de déménager à Montréal. Ce dernier croit que l'artiste aux avenues modernistes bénéficiera davantage d'opportunités avec ses oeuvres peintes à la composition très progressiste. Du même coup, il le mettra en contact avec Robert Ayre, le critique d'art de Montréal, originaire de Winnipeg.

 

Brandtner suit le conseil de son ami et, en 1934, s'installe à Montréal. Ayre le présente à d'autres artistes de Montréal, notamment à Louis Muhlstock, André Biéler, Jori Smith, John Lyman, Anne Savage et Marian Scott. Brandtner fait la connaissance du Docteur Norman Bethune lors d'une exposition de ses œuvres en 1936. À partir de ce moment. il participe, avec le docteur Bethune, à la fondation d'un centre artistique pour les enfants de milieux défavorisés.

 

Au cours des 20 années suivantes, Brandtner enseigne l'art dans de nombreuses écoles et organisations communautaires, et il dirige pendant plusieurs années l'école d'art d'été de l'Université du Nouveau-Brunswick. Il effectue de nombreux voyages pour faire des esquisses et peindre en Gaspésie, dans les Laurentides et en Nouvelle-Écosse.

 

Brandtner fait de la peinture à l'huile, de l'aquarelle, du dessin à la mine de plomb et au fusain; il utilise des techniques mixtes, comme le linoléum gravé et l'encaustique. Dans ses œuvres tant figuratives qu'abstraites, ses sujets sont variés et comprennent des paysages, des scènes urbaines, des portraits et des images contre la guerre, de même que des natures mortes. Très tôt, il expérimente l'abstraction, et ses voyages de peinture inspirent de nombreux paysages abstraits.

 

Brandtner a présenté quelque 15 expositions en solo un peu partout au Canada et il a participé à de nombreuses expositions collectives internationales. Il est membre de la Société d'art contemporain et il a reçu plusieurs prix, notamment le Prix Jessie Dow, en 1946, décerné par l'art Association of Montreal. On retrouve ses œuvres dans les collections du Musée nationale des beaux-arts du Canada, le Musée des beaux-arts de l'Ontario, la Vancouver Art Gallery et le Musée national des beaux-arts du Québec.

 

Lire davantage

Learn