C.M., O.N.S., B.F.A. LL.D., A.R.C. Canadien, b. b. 1936
« Il continue de s'améliorer d'année en année. Pas un mince exploit dans une carrière aussi longue. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas des fluctuations dans les œuvres de Tom comme avec tout artiste; seulement qu'il refuse de rester immobile, et voit chaque chose qu'il fait comme un défi. » Virgil Hammock, en Tom Forrestall: Paintings, Drawings, Writings / Art Gallery of Nova Scotia, June 14 to November 2008

Tom Forrestall, C.M., O.C., O.N.S., B.F.A. LL.D., A.R.C. est né à Middleton, en Nouvelle-Écosse, en 1936. La famille de Forestall s'est ensuite installée à Dartmouth, ce qui lui permit, dans les années 1940, de fréquenter les classes du samedi matin au Nova Scotia College of Art in Halifax. En 1954, le département des beaux-arts de l'université Mount Allison remit à Forrestall une bourse d'études. Dans cet établissement, le jeune artiste eu le loisir de côtoyer les artistes Lawren P. Harris et Alex Colville. Il obtint son diplôme en 1958 et reçut l'une des premières bourses d'excellence octroyée par le Conseil des arts du Canada. Il l'utilisa pour voyage en Europe. À son retour, il occupera le poste de conservateur à la galerie Beaverbrook Art. À partir de 1960, Forrestall sera un artiste pigiste indépendant.

Tom Forrestall est reconnu comme un artiste de l'hyperréalisme. Il s'agit d'un terme imprécis utilisé afin de décrire les artistes de la côte Est Canadienne qui ont émergés après la deuxième guerre mondiale. Les artiste Alex Colville, Christopher Pratt et Mary Pratt font aussi partis de ce courant artistique. Outre leurs racines géographiques communes, les artistes de l'hyperréalisme partagent un vocabulaire similaire dont la représentation du réalisme en soit bien différente et personnelle à chacun d'eux. Le style de Forrestall présente un réalisme transcendé par la poésie et le métaphysique.

 

En tant qu'artiste, Tom Forrestall est l'une des figure principale associée aux arts visuels de la région maritime. Son travail a été exposé et représenté dans toutes les grandes collections publiques de la région et au-delà, ainsi que dans des expositions individuelles dans de nombreuses galeries en importance dans le monde entier. Son oeuvre est présentée dans de nombreux ouvrages sur l'histoire de l'art et aussi dans High Realism in Canada, le livre de Paul Duval publié en 1974. De plus, deux monographies sur ses tableaux ont été publiées, Shaped par les Éditions This Land, 1974 et Returning the Favor: Vision For Vision, en 1992.

Lire davantage
Close