« Il n'existe aucun artiste irlandais dont le travail est plus sensuel que celui de Daniel O'Neill. » Susan Stairs, The Irish figurists and figurative painting in Irish art (Traduction libre du text original anglais).

Daniel O'Neill est un artiste presque complètement autodidacte. Tout comme son père, il était un électricien de métier. Il fréquentera brièvement le Belfast College of Art, à Belfast. Il étudiera notamment sous la tutelle de l'artiste Sidney Smith, pour lequel il deviendra apprenti. Son style romantique et très expressif apparaîtra dans son travail de manière précoce, illustrant des thèmes comme l'amour, la vie et la mort. En 1941, O'Neill tient sa première exposition à la Mol Gallery de Belfast, mais sa carrière en tant qu'artiste démarre officiellement lorsqu'il signe un contrat avec le marchand d'oeuvres d'art, Victor Waddington, en 1945. Cette entente commerciale entre lui et la galerie lui assurera une certaine stabilité financière et lui permit de peindre à temps plein sans aucun autre encombre. Il expose et vend ses oeuvres sur une base régulière à la Waddington Gallery, à Dublin, et participe à une exposition de groupe aux côtés de Gerard Dillon à la Contemporary Painters Gallery.

 

En 1949, O'Neill voyage à Paris pour étudier le travail d'artistes qui l'inspire grandement, tels que Georges Rouault, Maurice de Vlaminck et Maurice Utrillo. Les oeuvres qu'il a réalisé en rentrant de ce voyage sont considérés par plusieurs comme étant son travail le plus fin en carrière.

 

O'Neill continue de peindre et d'exposer en Grande Bretagne et en Irlande pendant plusieurs années, cependant, après la fermeture de la galerie Waddington's, à Dublin, sa situation financière s'en trouve précaire. Il vit et peint à Londres entre 1958 entre 1971. Le galeriste George McClelland invite O'Neill a organisé une exposition individuelle à sa galerie en 1970. Ce sera la première exposition qu'il tiendra depuis les 18 dernières années. L'exposition intitulée Recent Paintings, connaîtra un grand succès et l'artiste aura l'opportunité d'y vendre toute ses toiles. Malheureusement, sa chance sera de courte durée car, dans les années 1970, la galerie McClelland connaîtra des problèmes financiers à la suite des troubles civils sévissant dans la ville de Dublin.

 

O'Neill retourne vivre à Dublin, où il vivra jusqu'à sa mort, en 1974.

Son travail fait partie de nombreuses grandes collections, notamment celles de l'Ulster Museum,  l'Université Queen's de Belfast et la Hugh Lane Municipal Gallery, à Dublin.Une exposition rétrospective de l'oeuvre de O'Neill's a été tenue au Belfast Museum and Art Gallery.

 

Lire davantage