« Ses grandes toiles sont merveilleusement conçues; présentant des paysages héroïques, exécutés avec grand talent et une forte sensibilité de la technique choisie pour l'exécuter. Elles étaient très populaire à l’époque. » Dictionnaire biographique du Canada

Lucius O'Brien est né en 1832, à Shanty Bay sur les bords du lac Simcœ dans le Haut-Canada. Il provient d'une famille aisée et cultivée, appartenant à l'aristocratie terrienne du Haut-Canada (aujourd'hui, Toronto), et, son père est un ancien officier de l'armée, lui-même provenant d'une famille très influente de la région. « Lucius O'Brien, bien qu'ayant vu le jour dans une cabane en bois rond, est élevé dans un profond respect pour la culture » (Encyclopédie canadienne en ligne).

En 1847, il est diplômé du Upper Canada College à Toronto, où il a pu étudier l'art sous l'enseignement de John G. Howard. À l'âge de 15 ans, il est engagé dans un bureau d'architecte, où il pratiquera le génie civil, esquissant quelques croquis lors des vacances. Dans les années 1850, il peint des aquarelles et des toiles à l'huile. Il est réputé pour être un coloriste très doué. En 1853, il remporte deux prix dans la catégorie professionnelle lors de l'exposition provinciale du Haut-Canada. En 1860, O'Brien se marie et s'installe dans la municipalité d'Orillia. Il commencera à peindre à temps complet dès 1873. O'Brien peint bon nombre de paysages illustrant les régions de l'Ontario, du Québec et du Nouveau-Brunswick et, finalement, il parcourra tout le pays. Il visitera aussi quelques pays de l'Europe, dont Montpellier, en France, et à Bulford dans le Wiltshire, en Angleterre, où sa famille maternelle y possède un domaine. Entre 1869 et 1870, il rentre à Toronto.

En 1880, aura lieu la toute première édition de l'exposition de l'Académie royale du Canada. O'Brien y présentera Lever du soleil sur le Saguenay, cap Trinité (1880). Il présentera une douzaine de toiles aux expositions tenues par l'association au fil des années. Lucius O'Brien compte parmi les peintres paysagistes les plus prolifiques au pays, pour ses peintures à l'huile comme pour ses aquarelles. Il peindra jusqu'à son décès. Il meurt à Toronto, en Ontario, à l'âge de 67 ans.

 

Source: Encyclopédie candienne en ligne, http://encyclopediecanadienne.ca/fr/article/obrien-lucius-richard/

Lire davantage