Abonnez-vous à notre liste d’envoi   English
Galerie Alan Klinkhoff - advising art collectors for over 60 years
 
 

JOHN LYMAN (1886-1967)

 
 
Nous achetons et vendons des oeuvres de John Lyman | Contactez Nous
 
Galerie Alan Klinkhoff
John Lyman
La plage, St-Jean-de-Luz, 1957
Huile sur toile 20 x 26 po. (Vendu)
 
   
   
Biographie de John Lyman
 
   
 
John Lyman a été à la fois un peintre moderne canadien de très grande importance et un personnage très influent dans la promotion du modernisme au sein de la communauté artistique du Québec. Né de parents américains à Biddeford, dans le Maine, en 1886, Lyman est par la suite déménagé au Canada, plus précisément à Montréal, avec sa famille après que son père soit devenu citoyen canadien. Lyman a abandonné ses études universitaires après quelques années à McGill et, peu de temps après, a décidé d’aller étudier les arts à Paris de même qu’à Londres selon ce qu’a écrit Louise Dompierre dans le catalogue de John Lyman intitulé <> (1) (publié en 1986 pour accompagner l’importante exposition des œuvres de Lyman organisée par la Agnes Etherington Art Gallery, de Kingston en Ontario, à l’université Queens). John Lyman connaissait James Wilson Morrice et était un ardent admirateur des œuvres de Morrice exposées à Paris à l’époque. (Quelque 35 ans plus tard, en 1945, Lyman a écrit un ouvrage intitulé Morrice, livre qui portait sur Morrice et qui a été publié par les Éditions de l’Arbre.) À son arrivée à Paris, Lyman s’est empressé d’aller étudier à la nouvelle Académie Matisse parce que Lyman tenait Henri Matisse en très haute estime.

Après avoir exposé ses toiles à la Art Association of Montréal (aujourd’hui le Musée des beaux-arts de Montréal) en 1913 lesquelles avaient été vivement tournées en dérision par les critiques d’art locaux, Lyman a décidé de renoncer au Canada et d’aller vivre en Europe où il est demeuré pendant les 18 années qui ont suivi. À son retour au Canada à l’automne de 1931, Louise Dompierre a affirmé que Lyman avait changé d’attitude, que l’érudit en lui avait gagné en maturité et en expérience et qu’il était de fait revenu avec une mission, celle de faire valoir son talent. Lyman avait pressenti la nécessité et le besoin de mettre sur pied un certain nombre d’organismes chargés de donner de nouvelles occasions aux artistes d’exposer leurs œuvres et au public d’apprécier les beaux-arts. Il voyait le Canada comme une terre de prédilection où tout était possible. Lyman s’est ensuite servi des décennies qui ont suivi pour mettre en parallèle les notions le radicalisme culturel et de radicalisme politique qui prévalaient dans les années 1930. (pg 54)

À l’automne de 1931, Lyman s’est joint au personnel enseignant de l’Atelier, une école d’art locale. Il est ensuite devenu chroniqueur régulier du Canadian Forum, un périodique canadien hautement influent à l’époque. Lyman et son épouse, Corinne Saint-Pierre , ont accueilli de jeunes artistes, tant français qu’anglais, dans leur demeure, en plus d’organiser tous les mercredis soir des réunions où des artistes, personnes d’affaires intéressées et autres se rendaient pour y participer. À la fin des années 1930, Lyman, qui agissait comme catalyseur à la Société d’art contemporain, s’était donné comme objectif de soutenir les tendances contemporaines dans les arts et de promouvoir les intérêts artistiques des membres de toutes les façons possibles. Lyman a lui-même présenté de ses œuvres à la plupart des expositions de la Société d’art contemporain, avec les artistes du Groupe de l’Est et, enfin, à la Galerie Dominion de Montréal. Peu de temps avant que Paul-Émile Borduas ne publie le Refus global, celui-ci a démissionné de son poste de président de la Société d’art contemporain et a été déçu du fait que Lyman ne l’avait pas appuyé dans sa démarche. De 1949 à 1958, Lyman a joué un rôle actif au sein de la faculté des Beaux-arts de l’Université McGill avant d’en devenir éventuellement le président.

(1) John Lyman, 1886-1967, Je vis par les yeux, 1986, texte de Louise Dompierre; catalogue pour une exposition organisée par la Agnes Etherington Art Gallery de Kingston en Ontario.
 
   
 
 
Oeuvres vendues de John Lyman
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Régattes à San Sebastian, 1929
Huile sur panneau 12 3/4 x 16 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
La plage Crane, Barbade, vers 1957
Huile sur carton 5 x 7 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Le sarong vert, vers 1935
Huile sur toile 28 1/2 x 19 1/2 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Petit bouquet, vers 1955
Huile sur toile 20 x 14 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Cowansville, 1917
Huile sur toile 13 x 17 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Les vacances, 1950
Huile sur toile 27 x 30 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Matinée dans la baie II
Huile sur toile marouflée sur carton 18 x 20 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Lac Massawippi XV, 1945
Huile sur panneau 7 x 5 1/2 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Nature morte aux fleurs et fruits, 1950
Huile sur isorel 21 3/4 x 27 3/4 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
La mer indigo au cap Cod
Huile sur toile marouflée sur carton 14 x 24 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
La plage, St-Jean-de-Luz, 1957
Huile sur toile 20 x 26 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Négresse, vers 1945
Huile sur toile 13.9/16 x 12 1/16 po. (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Paysage Suisse, 1911
Huile sur carton 12.11/16 x 16.3/16 (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
La cale du constructeur naval, Chatham, vers 1963
Huile sur carton 13.7/8 x 18.1/8 (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Anémones
Huile sur toile 21 1/4 x 18 1/4 (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Le Luxembourg - Paris, 1923
Huile sur carton 13 x 16.1//8 (Vendu)
Vue détaillée
  John Lyman  - Galerie Alan Klinkhoff  
John Lyman
Lac Ouimet, Mont Tremblant, 1941
Huile sur panneau 13 x 16 po. (Vendu)
Vue détaillée
 
Contactez Alan, Jonathan
ou Craig
Montréal: (514) 284-9339
Toronto: (416) 233-0339
info@klinkhoff.ca
 
À propos
Achats
Ventes
insideART.ca ®
Événements et Expositions
Artistes
Notre Galerie
Montréal
1448, rue Sherbrooke ouest
Montréal (Québec)
H3G 1K4
Tél.: (514) 284-9339
 
Heures d’ouverture à Montréal
Septembre - mai
Mardi à samedi 9h à 17h
et sur rendez-vous
 
Juin, juillet, août
Lundi au vendredi 9h à 17h
et sur rendez-vous
Toronto
113, avenue Yorkville
Toronto, Ontario
M5R 1C1
Tél.: (416) 233-0339
 
Heures d’ouverture à Toronto
mardi au samedi 10h à 17h
et par rendez-vous
Contactez-nous
Abonnez
 
 
 Membre de l'Association des
 marchands d'art du Canada
Galerie Walter Klinkhoff Inc. (1950-2013) était
un membre fondateur de l'Association des
marchands d'art du Canada
 
Une tradition dans l’art canadien depuis plus de 65 ans
© Galerie Alan Klinkhoff Inc. 2017
Version mobile